ModuleContact
Erreur
  • Échec du chargement des données du flux

Nouvelle réduction du quotient familial

Actualité : Nouvelle réduction du quotient familial

Pour la deuxième fois, le gouvernement a choisi de baisser le quotient familial pour réduire le déficit de la Sécurité Sociale. Elle se traduira par une hausse d’impôt de plus pour une grande partie des contribuables français, surprenant quand on sait qu’un des promesses de l’actuel président était de ne plus les augmenter en 2013 et 2014.

12 % des familles sont touchées. Après un abaissement du plafond du quotient familial de plus de 300 € adopté par la Loi de Finance pour 2013 et en fonction depuis le 1er janvier 2013, une nouvelle baisse se profile. Le plafonnement devrait désormais passer de 2 000 à1 500 € à partir du 1er janvier 2014. Abandon de la réduction des allocations familiales pour les plus aisés au profit d’une augmentation d’impôts pour 1,3 million de foyers fiscaux (12% des familles françaises), voilà ce que l’Etat estime le plus juste. A titre d’exemple, pour tout foyer fiscale de 3 parts (un couple plus un enfant) qui gagne plus de 63 000 € par an verra le montant de son impôt annuel augmenter. Pour les familles avec 3 enfants, la hausse d’impôts ne s’appliquera que si les revenus annuels dépassent les 74 000 €.

La dernière des hausses d’impôts ? Certainement pas. Cette nouvelle mesure devrait rapporter environ 915 millions d’euros à la branche de la Sécurité Sociale et de la famille, dont le déficit s’élève à 2 milliards. Une augmentation qui ne comblera pas ce déficit, et qui forcera très probablement notre gouvernement à chercher de l’argent via de nouvelles hausses d’impôts ou taxes…